Exportation de l'électricité : l'Algérie passera par la bourse pour vendre son excédent - Algerie EcoLe secteur économique de l’énergie en Algérie occupe une place prédominante dans l’économie de l’Algérie, les hydrocarbures à eux seuls représentent 60 % des recettes du budget et 98 % des recettes d’exportation.

L’Algérie est en 2019 le 16e producteur de pétrole, le 10e producteur de gaz naturel et le 7e exportateur de gaz naturel au monde.

La production et la consommation d’énergie, y compris dans le secteur de l’électricité, sont tirées des hydrocarbures à plus de 99 %.

Cependant, l’État algérien commence à envisager des solutions écologiques en investissant dans les énergies renouvelables. Selon le Programme algérien de développement des énergies renouvelables et d’efficacité énergétique (PENREE) de 2012, l’Algérie visait une puissance installée d’origine renouvelable de 22 000 MW d’ici 2030. Mais sept ans après ce plan, les réalisations sont modestes : le solaire n’a produit que 0,7 % de l’électricité du pays en 2017, et l’éolien 0,01 %

 

Exportations/importations d’électricité

Électricité – importations et exportations27 (GWh)
Année 1990 2000 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
Importations 205 223 736 657 936 295 686 610 257 537
Exportations 303 319 803 799 985 384 877 641 507 880